À la découverte du poireau

À la découverte du poireau
Légume très représentatif de l'automne et surtout de l'hiver, le poireau peut être utilisé de diverses façons... et pas qu'en cuisine. Envie d'en savoir plus? Alors, lisez notre billet.

Cousin de l’ail et de l’oignon, le poireau est originaire du Proche-Orient. Il fut introduit en Grande-Bretagne par les Romains.
Il est considéré comme le légume national du Pays de Galles, depuis que son patron Saint-David le fit porter à ses soldats pour qu’ils puissent se reconnaître entre eux pendant la bataille.

L’asperge des pauvres

La culture du poireau en France remonte à l’Antiquité. Au Moyen Âge, c’était l’aliment de base (d’où peut-être son surnom d’asperge du pauvre). Il était cultivé en plein champ, parce qu’il est exigeant et épuisant pour les sols, il est important de ne pas le repiquer deux années de suite au même endroit.

Qualités nutritionnelles du poireau

La teneur en potassium du poireau est très élevée, il est donc diurétique et particulièrement indiqué pour lutter contre la rétention d’eau. Les fibres qu’il contient sont plus abondantes dans sa partie blanche. Son apport en vitamines (A, B et C) est plus important dans le vert. Pauvre en calories, il est conseillé à tous ceux qui surveillent leur poids.

Aussi bon chaud que froid

Le poireau évoque l’hiver et ses plats qui réchauffent comme le pot-au-feu et la soupe. Il se consomme généralement cuit. Le blanc, cru, peut être émincé comme de la ciboulette et ajouté aux salades pour leur donner un petit goût d’ail. On peut le cuire à la vapeur ou dans l’eau bouillante (entre 10 à 20 minutes selon sa taille). Il doit rester ferme. Surveillez la cuisson, car trop cuit il devient mou. 

Le poireau en cuisine

Le poireau est très facile à cuisiner et à accommoder, accompagné d’une vinaigrette ou d’une sauce mousseline, en gratin, recouvert d’une sauce béchamel, en terrine de légumes, en potage, en tartes…
Vous pouvez le servir en garniture avec de la viande, du poisson, sur les pâtes, avec du fromage de chèvre.
Il ne vous reste plus qu’à imaginer votre recette personnelle et nous la transmettre pour la mettre sur notre blog…
Nous vous proposons pour commencer, une recette de tarte au poireau.

À chaque saison son poireau

C’est plutôt un légume d’hiver, mais grâce à ses nombreuses variétés, il est disponible toute l’année. Dès le printemps, on trouve les variétés précoces, appelés aussi poireaux primeurs. Il y a aussi les poireaux d’hiver que l’on trouve sur les marchés de mi-octobre à avril, reconnaissables à leurs feuilles d’un vert plus soutenu et à leurs diamètres très gros. Parmi les meilleurs poireaux d’hiver, on trouve le bleu de Solaise et le poireau de Mézières.

Quelques trucs de poireaux

En cosmétique
En usage externe, le poireau est utilisé en lotion contre les rougeurs et les éruptions du visage.
 
Cors aux pieds
Pour faire disparaitre les cors, faites macérer une feuille de poireau dans du vinaigre pendant 24 heures. Appliquer la feuille sur le cor, maintenez-la avec un pansement toute la nuit. Recommencer plusieurs jours de suite. Le cor se ramollit et finit par disparaitre.
 
Du poireau pour les brunes
Pour avoir de jolis reflets sans vos cheveux, il vous suffit d’utiliser, en dernier rinçage de la décoction de feuilles de poireaux. Seul inconvénient, l’odeur…

Néron consommait du poireau tous les jours pour éclaircir sa voix.

Côté jardin

Pour éviter le ver du poireau, plantez des œillets d’Inde à proximité
 

Ajouter votre commentaire

facultatif

facultatif

Anti-spam :