Confiture de rhubarbe et fleurs de sureau

Confiture de rhubarbe et fleurs de sureau
La confiture de rhubarbe c’est déjà bon, mais associer la rhubarbe et la fleur de sureau c’est juste un délice. Cela ajoute une note vraiment originale avec un parfum des plus subtil.

La rhubarbe étant dépourvue de pectine (ce qui permet de gélifier la confiture), il va vous falloir un gélifiant. Pour ma part, j’utilise de la pectine de pomme (à doser en fonction des indications sur le produit que vous utiliserez), mais s’il me reste des groseilles blanches au congélateur, j’utilise sa pulpe pour associer à cette confiture. La groseille blanche ayant l’avantage de contenir beaucoup de pectine et de ne pas avoir un goût trop marqué (elle ajoute un petit goût agréable sans couvrir celui de votre confiture). La proportion sera alors d’1/3 de pulpe de groseilles blanches pour 2/3 de rhubarbe (poids de la rhubarbe une fois dégorgée). On peut aussi utiliser de l’agar-agar, mais c’est très délicat à doser et on risque d’avoir une confiture « dure » si on a la main un peu trop lourde. À vous de choisir.
 

Ingrédients :

quantités à adapter selon ce dont vous disposez (voir plus loin)

  • Rhubarbe 
  • Fleurs de sureau
  • Sucre de canne blond bio (dispo chez Naturel en sac de 5 kg)
  • Un gélifiant (pectine de pomme ou pulpe de groseilles blanches ou agar-agar) quantité à définir en fonction

Préparation :

Épluchez vos rhubarbes et coupez-les en petits tronçons d’environ 1 cm. Les mettre dans un grand saladier et ajouter les fleurs de sureau. Veillez à retirer un maximum de tige afin de n’avoir que les fleurs (les tiges ramollissent à la cuisson, mais restent cependant un peu ligneuses, ce ne sera pas de plus bel effet dans la confiture). Ajoutez quelques cuillères à soupe de sucre et bien mélanger. Le but est de faire dégorger la rhubarbe, ainsi, nul besoin de sucrer de trop la préparation.

Laissez dégorger quelques heures (environ 4 h). Vous pouvez mélanger de temps à autre pendant cette période.

Soutirez le jus (ne le jetez pas, filtrez-le pour enlever les résidus et coupez-le avec un peu d’eau, c’est juste délicieux à boire).

Si vous utilisez de la pulpe de groseilles blanches comme gélifiant, ajoutez-là à votre rhubarbe (à raison d’1/3 de pulpe pour 2/3 en poids de de rhubarbe) pesez l’ensemble et ajoutez environ 750 g de sucre pour 1 kg de ce mélange.

Sinon, pesez votre rhubarbe dégorgée (dans laquelle il reste les fleurs de sureau). 
Ajoutez environ 750 g de sucre pour 1 kg de rhubarbe (réservez un peu de sucre pour mélanger à votre gélifiant plus tard)

Notez le poids total du mélange (par exemple 1 kg de rhubarbe dégorgée + 0,750 kg de sucre = 1,750 kg)

Mettez à cuire dans votre marmite en cuivre ou autre, et laissez mijoter doucement une fois à ébullition. Écumez de temps à autre pour enlever la mousse qui se forme en surface. Remuez régulièrement pour éviter que la confiture n’accroche. Le temps de cuisson varie en fonction de la quantité. Mais on peut estimer que la confiture est cuite lorsque la rhubarbe se décompose bien. Pour cette recette il sera plus long que le temps généralement préconisé, la quantité de sucre étant moindre, il faut s’assurer d’avoir une confiture bien cuite (pour la conservation).

Vers la fin de la cuisson, ajoutez votre pectine de pomme (si vous avez choisi ce gélifiant) mélangée à du sucre. Le doser selon le poids total de confiture préalablement noté et les indications du produit. Il faut l’incorporer par saupoudrage très léger tout en remuant pour éviter la formation de grumeaux. Laissez cuire encore environ 5-10 minutes. (pour l’utilisation de l’agar-agar comme gélifiant, se référer aux conseils d’utilisation du produit)

Parallèlement, vous aurez préparé et lavé soigneusement vos pots et couvercles qui seront prêts pour la mise en pot.

Remplissez vos pots avec la confiture bouillante, refermez et immédiatement et retournez les pots pour stériliser l’air et le couvercle à l’intérieur.

Après quelques minutes, retournez à nouveau vos pots et ne les manipulez plus jusqu’à refroidissement total.

 

Attention, habituellement les confitures maison sont dosées à 1 kg de sucre pour 1 kg de fruits. Pour ma part je préfère réduire la quantité de sucre pour avoir plus de goût de fruits et une confiture, somme toute, moins sucrée. Par contre cela implique qu’à l’ouverture de votre confiture, celle-ci doit être conservée au réfrigérateur et être consommée rapidement. Si un peu de moisissure venait à se développer dans votre pot lors du stockage (de préférence en cave à l’abri de la lumière) cela n’enlève en rien à ses qualités, retirez-la simplement avec une petite cuillère.

Dans la cuisson du jour, j’avais 4,3 kg de fruits (mélange rhubarbe, pulpe de groseilles blanches et fleurs de sureau), auxquels j’ai ajouté 3,2 kg de sucre, soit un total de 7,5 kg de mélange. Il m’a fallu 20 minutes à feu doux pour amener l’ensemble à ébullition, puis 40 minutes de cuisson pour que la rhubarbe soit bien cuite et mettre le tout en pot. Bien évidemment, si la quantité est réduite, le temps de cuisson le sera d’autant. Voici quelques photos pour voir l’évolution de la cuisson à la mise en pot.

Recette de Noëlle G.

Toutes nos recettes

Commentaires

zitouni 03 juin 2018 à 18h38
zitouni

Elle a l'air très bonne ta confiture!!!!

Ajouter votre commentaire

facultatif

facultatif

Anti-spam :